Trios de link pour emporter 2

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Hé… mais dites-moi… pourquoi me regardez-vous ainsi ?

Tourlou149 : Tu as… brisé le miroir !

Lemagevraimentvraimentnoir007 : C’est Mask ! C’est de sa faute ! C’est lui qui nous a obligés à venir sauver Ganon ! AHHH ! NE ME FRAPPE PAS !

Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 : Euhmm… il ne te touche même pas.

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Fiouuu !

Laplusbelleféedesboisauxcheveuxblancsetauteintassortit101 : Ouais… mais… où sont-ils alors ?

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Qui ça «ils» ?

Lacopinedetourlou149 : Bah… allez! Réfléchis un peu !

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Ah! Ganon et tous les autres ! Je vois, je vois…

Tourlou149 : Je me force d’être patient… mais j’ai des limites !

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Ben on avait prévu d’aller au château… et tuer Zelda et Knill je pense…

Tourlou149 : QUOI ? Zelda ??? Oh mon dieu !! Pourquoi elle !?

Lacopinedetourlou149 : Et moi là-dedans ??...

Tourlou149 : T’inquiète, c’était pour faire plus dramatique.

Lacopinedetourlou149 : Ah…ouais… dramatique…

Laplusbelleféedesboisauxcheveuxblancsetauteintassortit101 : (Je change radicalement de sujet, mais on s’en fout.) Mais pourquoi tu ne l’a pas dit avant ? Pauvre cloche !

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Ben vous ne m’aviez rien demandé…

Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 : Mais qu’est-ce qu’on essaie de faire depuis le début de la fic?

Lemagevraimentvaimentnoir007 : J’sais pas moi !

Tourlou149 : Inférence ! Inférence !

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Ouais, peut-être que pour toi c’est facile, mais moi j’ai coulé la sixième, alors… et la deuxième, la troisième aussi…

Lacopinedetourlou149 : Bon… je me vois obligée de tout expliquer…

Tourlou149 : Non, non, non! Je vais le faire!

Lacopinedetourlou149 : Ah, d’accord, si tu veux.

Tourlou149 : Alors, le petit minish de rien du tout, on essaie, depuis le tout début de la fic, d’anéantir Ganon, puisqu’une certaine personne l’a fait sortir du miroir.

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Fallait le dire ! J’peux pas tout deviner moi !

Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 : On a ben vu cela…

Tourlou149 : Bah alors, on a qu’à aller au château et…

Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 : Non, on ne peut pas. Et tout ça à cause…

Tous les autres : Du pharmacien pas chiche de te donner tes médocs à temps, ce faisant, tu te rends au château et tu fais une tentative d’homicide. Qui as-tu failli tuer ? Le petit copain de Zelda ? Pourquoi ? On ne sait pas, peut-être parce que c’était la première personne sur qui tu tombais! Ouais, bon, on a compris l’histoire, hein !

Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 : Pas besoin de râler…

Laplusbelleféedesboisauxcheveuxblancsetauteintassorit101 : C’est ce que tu viens de faire, idiot.

Ils se regardent dans les yeux et se lance des défis mentalement, pendant que nous tentons de trouver une solution. On essaie toujours… bon, moi et Tourlou149 essayons, Lemagevraimentvraimentnoir007, lui, joue à la corde à danser près d’un buisson, il a vraiment du temps à perdre. Bravo ! Le voilà qui vient de s’envoyer la tronche dans le sable ! Le pauvre, sa tunique est déchirée… ce qui me fait penser que…

Lacopinedetourlou149 : Il faut que Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 et que Lemagevraimentvraimentnoir007 changent de vêtements ! Les gardes n’y verront que du feu !

Tourlou149 : Ah… oui ? Et pourquoi ?

Lacopinedetourlou149 : Ben, parce qu’ils ont toujours vu Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 en vert ! Il ne change jamais de vêtements, et maintenant que j’y pense, c’est vachement dégueu... Non, mais pensez-y! À chaque fois où on pense  à lui, il est en vert !

Laplusbelleféedesboisauxcheveuxblancsetauteintassortit101 : Ouais… ou en slip.

Nous nous retournons vers lui, mais foi, tellement étonnés parce que nous venons d’entendre.

Laplusbelleféedesboisauxcheveuxblancsetauteintassortit101 : Je blaguais.

Tourlou149 : Ouf… j’ai eu peur.

Lacopinedetourlou149 : Ouais… bon. Vous deux, allez derrière des buissons, enlevez vos vêtements, et donnez les moi, ensuite je vous les redonnerai pour que vous les enfiliez.

Comme de bons petits soldats, ils m’obéissent. Le premier à me tendre ses vêtements est bien sûr Lemagevraimentvraimentnoir007, puisqu’il veut en finir le plus vite possible. Quant à Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116, il prend son temps… il veut faire ses adieux à ses vêtements, qu’il ne remettra plus, et les rassure. Je lance les loques que possédait Lemagevraimentvraimentnoir007 à Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116, mais garde ceux du dernier cité, la ligne plus haut.  Le sorcier caché derrière son buisson de sumacs vénéneux (très intelligent ça) commence à s’énerver, voyant le héros du temps sortir du sien (pas de sumacs cette fois.)

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Eh oh ! Et mes fringues ?

Lacopinedetourlou149 : Bah quoi ? Link… euh, pardon, Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 les a.

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Et moi, tu me donne de quoi m’habiller ?

Lacopinedetourlou149 : Oui, oui… je vais te les donner, mais je ne sais pas quand.

Tourlou149 : Lacopinedeourlou149, on n’a plus le temps de babiller là.

Je lance les fringues dans le buisson, et le sorcier noir en sort, quelques secondes plus tard. Tiens, tiens…. Je n’avais jamais remarqué qu’il ressemblait à Lebeaumecenvertetaucheveuxsoyeux116…

Lebeaumecenvertetaucheveuxsoyeux116 : Sérieux, ça commence à faire lourd, là, les noms de code.

Lacopinedetourlou149 : J’sais, mais on est obligé de les garder jusqu’au prochain chapitre et…

Tourlou149 : On reparlera plus tard, mais pour l’instant on doit aller sauver Zelda !

Laplusbelleféedesboisaucheveuxblancsetauteintassortit101 : Et Knill !

Tourlou149 : Oui, oui (même si je me fous un peu de lui…)  Mais Ganon et tous les autres doivent déjà être au château !

Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116 : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!!!

Lemagevraimentvraimentnoir007 : Ouah, mes tympans…

Tourlou149 : Mais comment va-t-on faire pour se rendre au château si rapidement ?

Din, Farore et Nayru écoutant les prières (il n’y en avait pas vraiment) de Tourlou149 exaucent son vœux (INFÉRENCE LES AMIS) et forment un vortex permettant de se déplacer partout sur Hyrule.

Laplusbelleféedesboisaucheveuxblancsetauteintassortit101 : Ah, j’ai faim… et si on utilisait le vortex pour se rendre à un resto ?

Tourlou149 : Pas le temps.

Laplusbelleféedesboisaucheveuxblancsetauteintassortit101 : Bah aller !

Tourlou149 : Pas le temps, je te dis !

Tourlou149 pénètre dans le vortex, bientôt suivit des trois autres lambinant derrière et bien sûr de moi-même. En un éclair (regardez, cet arbre est en feu) nous nous retrouvons devant les grandes portes du palais. Le ciel est noir et il plane une drôle d’ambiance sur nous (vous savez, comme dans Ocarina Of Time.) Lebeaumecenvertetauxcheveuxsoyeux116  pousse les portes, qui s’entrebâillent, laissant assez de place pour nous laisser passer.

Chapitre 7 : Bagarre (la fin des noms de codes, même s’il n’y a pas vraiment eu d’enquête, quoi que nous avons découvert où étaient Ganon et Cie…)

Nous avançons à pas feutré (attention Link, tu colories tout le plancher avec tes pieds en feutre vert) dans les couloirs sombres du palais. Le vent siffle entre les carreaux des fenêtres (ça serait le temps d’une petite réno ici) et fait tomber un pot de fleur. Lightlink accourt et s’agenouille devant la dépouille qui souille le plancher que l’on barbouille de nos pas feutrés (Ouah ! Que de rîmes ! J’suis vraiment trop forte ! GWAAHH ! J’suis en feu !)

Lightlink : POURQUOI ?

Link : Le voilà qui pleure la mort d’une fleur! (Hé, je suis doué en rîmes moi aussi !)

Lightlink : Mon cœur ne fait qu’un tour à la perte de cet amour, impossible à cacher  jusqu’au petit déjeuner. (Je ne suis pas pire non plus… le déjeuner n’a aucun rapport, mais bon sang que j’ai faim.)

Darklink : Pouvez-vous vous la fermer, avec vos rîmes attardées, on n’est pas ici pour bavarder, on a quelqu’un à sauver !

Vaati : Tu chiales mais tu participes  aussi à ce p’tit jeu, je te ferais remarquer.

Darklink : Ah… Oui ? Je n’avais pas remarqué… c’est entrainant ce petit baratin…

Link : Bon, alors, on arrête de faire la jasette et on va s’occuper de Ganon, mes poings regrettent son visage…

Silence inquiétant.

Link (qui console son poing) : Oh ! Ne pleurs pas ! Tout va bien aller, tu vas bientôt revoir son visage !

Lightlink : Je n’y vois pas d’inconvénient… je veux dire… qu’on peut y aller.

C’est ainsi que, sur ces paroles très révélatrices, nous continuons notre trajet à l’intérieur du château. Soudain, nous voyons une porte devant nous. Link approche… il approche toujours… plus que quelques mètres… quelques centimètres… trois millimètres… TOC ! TOC ! TOC ! Quelqu’un vient de cogner de l’intérieur. Link ouvre la porte, et nous nous approchons. Dans la pièce, tous les méchants sont là. Zelda, à quatre pattes sert de table d’échecs, et Knill, lui de porte-manteaux.

Zelda : Link ! À L’AIDE ! JE SUIS EN DANGER !

Link : Danger, danger… ma belle, tu sers de table d’échecs ! Même mon hamster empaillé est plus en danger dans sa cage !

Knill : Et moi ? JE SUIS EN DANGER AUSSI !

Ganon se lève (il était assit sur un magnifique pouf de chez «Le vendeux de masques change de profession et devient vendeux de meubles») et marche directement vert le lutin vert, devant lui.

Ganon : NOUS REVOILÀ RÉUNIS À JAMAIS !

Lightlink (qui vient de se faufiler jusqu’à Link) : On dirait un mariage ! J’suis invité ?

Ganon : C’est qui lui ?

Vaati : Lightlink…

Ganon : Un Link lumineux… humm… il pourrait devenir mon serviteur… comme l’autre… il s’appelait comment déjà ? Eh, mais attendez une petite minute…

57 secondes plus tard…

Link : 58, 59… 60 ! Ça fait une minute maintenant, allez parle.

Ganon : Vaati ! Mais que fais-tu avec eux ?

Vaati : C’était pour ma survie… et surtout à cause de la narratrice…

Ganon : La narratrice ? Je ne le l’ai jamais vu ! Où est-elle ?

Link : Juste là derrière la porte, avec Darklink.

Ganon : DARKLINK! C’est ça son nom, au petit salaud qui s’est enfuit au premier danger !

Le grosméchantpasgentildutout pousse la porte, frappe mon front au passage et agrippe la tunique de Darklink et fait tourner son poings au-dessus de la tête, du style de Donkey Kong.

Darklink : Hé, hé… comme on se retrouve, hein ? Vieux pote ? Hein, vieux pote ?

Ganon : Vieux pote, vieux pote… tu veux embrasser un autre vieux pote à moi ? Il s’appelle Ayoye-Donc.

Darklink (paniqué) : N-n-nnn-oo-n... non. Ninie ?

Ganon tourne la tête vers moi.

Ganon : C’est qui elle ?

Ninie : Salut, moi c’est Ninie, et j’suis la narratrice.

Pendant cette distraction qui ne dure que trois secondes et trois quart, en vrai ninja tortue, Link donne un coup de karaté sur l’épaule de Ganondorf.

Link : YYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Ganondorf s’effondre sur le sol. Fait la carpe qui fraye le courant, et termine par une prestation de picolo.

Link : Je l’ai eu !!

Vaati : Encore.

Trop tôt pour les réjouissances… HÉLAS ! Ganon attrape la cheville de l’adolescent qui tombe et qui fait la planche à repasser sur le sol. Le vacarme attire finalement l’attention de Xanto et Bellum, qui étaient vraiment concentrés sur leur partie d’échecs (une vraie passion on dirait.)  Ils se lèvent et accourent vers l’entrée. Ils voient sur le plancher poussiéreux, les deux ennemis jurés se tortiller, comme un poisson sortit de l’eau, personne ne sait  pourquoi… ils ne devraient pas aller à la pêche si souvent.

Xanto (qui chuchote à Bellum) : T’as pensé à faire du popcorn ?

Bellum : Non, j’ai oublié… MASK !

Mask (qui arrive à toute vitesse) : Oui maître ?

Bellum : (Quel drôle revirement de situation, vous ne trouvez pas ?) Va faire du popcorn.

Mask : Oui maître.  

Il repart. Les deux autres concentrent leur attention sur le «combat» qui se déroule sur les tuiles. Voilà que Ganon reprend le dessus, ah! Mais attendez, Lightlink vient de se joindre à eux et aide Link, qui à son tour reprend le dessus. Darklink tire ma manche, et chuchote… je n’entends pas justement… ça ressemble un peu à «chztluouchuchuchoishoooiii» mais ça n’est pas un mot, vous allez sûrement dire qu’il a le droit d’en inventer, mais vous avez tort, il n’est pas le narrateur !

Darklink (qui  hausse la voix) : On devrait aller sauver Zelda et Knill, non ?

Ninie : Oui! La distraction que produisent Link et Lightlink sur Ganon nous permettra de sauver Zelda et Knill sans être vus !

Darklink : Et notre plan de souffrance dans le bonheur, on en fait quoi ?

Ninie : On le fout aux poubelles !

Darklink : Et qu’est-ce que fera lorsque…

Ninie : Pas le temps d’y penser, faut secourir Knill et Zelda ! 

La main sur le front (j’aurai certainement une ecchymose) je me dirige vers l’étrange pièce, qui ressemble vaguement à une arcade, suivie par Darklink. Nous passons devant Xanto et Bellum qui nous arrêtent immédiatement.

Xanto : Qui êtes-vous?

Ninie : Service d’entretien, on vient faire le ménage.

Bellum : Ah, c’est bien correct, faites pas attention à la table et au porte-manteau.

Darklink : Bien sûr.

Nous pénétrons dans l’arcade. Darklink bondit à la rescousse de Knill. Il enlève les manteaux qui obstruaient sa vue et l’aide à sortir du château par la fenêtre, pour ne pas dire qu’il le pousse par la fenêtre.

Quant à moi, je marche, à la décontract, et me penche pour attacher mon lacet. Finalement, je me rends jusqu’à Zelda, prends la plaquette de jeu et la lance par la fenêtre.

Quelqu’un à l’extérieur du château, qui,  je suppose, est Knill : AYOYEEEE ! FOUTUS ÉCHECS !

Bref, j’aide Zelda à se relever, et ne la lance pas par la fenêtre.

Zelda : Merci, mille fois merci ! Merci, merci, merci !

Ninie : Bah, de rien c’est tout à fait naturel.

Zelda : Il reste encore le cas de Ganondorf… comment allez-vous… euh… l’emprisonner d’une quelconque façon ?

Darklink (qui nous rejoint) : Nous avions prévu de l’envoyer dans le monde lumineux, mais Ninie a décidé de foutre cette idée à la poubelle.

Zelda : De toute façon, vous n’auriez pas pu, le miroir qui reliait les trois mondes est brisé.

Ninie : Alors, on ne sait pas comment l’emprisonner…

Zelda : Prenez cette bouteille, elle est (pas) magique.

Darklink : Merci.

Nous retournons vers Lightlink et Link qui combattent toujours Ganon.

Ninie : Link! Prends la bouteille !

Link : Je n’ai pas le temps de boire là !

Ninie : Mais non, idiot! Pour enfermer Ganon dedans!

Je lance la bouteille qui atterrit dans la main inoccupée de Link. Il ouvre le récipient de forme carrée qui aspire Ganon à l’intérieur. Et on l’entend qui crie, comme un lilliputien.

Ganon : Laissez-moi sortir bande de malfrats!

Vaati (qui depuis un moment ne faisait rien) : OUAIS! LE GROSMÉCHANTPASGENTILDUTOUT À ÉTÉ ENFERMÉ !

Les autres (même les méchant, ce qui veut dire que Ganon est vraiment détesté par tous) : Oui, ce n’est pas génial ?

C’est à ce moment précis, que Knill monte l’escalier et arrive près de l’attroupement. Link qui le voit, se dirige vers lui en courant.

Knill : NOOOOOOOOON! NE ME TOUCHE PAS, MEURTRIER! VER RÉTRO SANTANAA!

Link : Je voulais m’excuser.

Knill : NE ME TOUCHE PAS JE TE DIT!

Link : T’sais, t’es sympa, et je ne voulais pas te tuer l’autre jour, c’est juste parce que je n’avais pas pris mes pilules…

Knill : FOUS-MOI LA PAIX AVEC TES PILULES! T’AS ESSAYÉ DE ME TUER BON SANG!

Link : Mais… j’suis bipolaire! Que veux-tu que j’y fasse?

Zelda (qui se décide enfin à intervenir) : Knill, calme-toi.

Knill : Oui.

Zelda : Link est bipolaire, et il ne peut rien y faire, sauf prendre ses pilules, mais le pharmacien ne lui avait pas donné alors, il ne les a pas pris.

Knill : Je vois…

Darklink : Bon, alors, puisque tout le monde est réconcilier, ou du moins, en a l’air, j’aimerais retourner chez moi…

Lightlink : Moi aussi… ce n’est pas que je ne vous aime pas, mais sérieux, c’est un peu… nul ici.

Ninie : Vous voulez partir?

Darklink : Il faut bien que je retourne chez moi, Ninie…

Ninie : Mais…

Darklink : On se reverra, je te le promets.

Ninie : Mais…

Darklink : Je sais que c’est dur, mais je dois y aller…

Lightlink : Et moi aussi…

Ninie (les larmes aux yeux) : (saleté de poussière!) Non! Restez avec nous!

Link : Ah… bof…

Zelda (qui regarde ses ongles) : Sérieux… ça ne me dit rien.

Knill (qui tremblote) : Je ne veux pas avoir encore plus de chances de me faire faire la peau.

Darklink : Tu vois, Ninie, ils ne veulent plus de nous ici… Zelda, comment partons-nous?

Zelda : Par le miroir.

Vaati : Mais je l’ai brisé…

Zelda : Vous êtes coincés ici alors.

Ninie : YES!

Lightlink et Darklink sont coincés à Hyrule… ce qui selon-moi, annonce plusieurs autres évènements, étranges, ou tout simplement des évènements… bref… c’est ce qui conclu cette fic, remplie de rebondissements inédits, et de suspense à en friser l’incontrôlable…

MORALE : Trouvez-vous un pharmacien de confiance qui vous donnera vos médocs à temps et ne brisez pas un miroir sans en savoir les conséquences.

 

 

 

 

 

Xoxo Ninie

P-S : On se reverra peut-être dans la prochaine fic.

 FIN

précédent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site